2#DAMON

2#DAMON

Cie 1 des Si

Danse

Projet soutenu par le dispositif Emergences en 2013

  • Actualités du projet :

Ce spectacle a été présenté lors de la Semaine des Emergences 2013. La compagnie ne présente plus ce spectacle mais travail à une autre création : « Oikos Logos » (sortie prévue en novembre 2019)

Voir site internet de la compagnie http://1-des-si.com/

  • Intentions artistiques :

Sur scène, un danseur est rejoint par son clone. Un double qui peut évoquer la solitude et les démons qui lui sont liés. Peut-être un reflet des questionnements et du sentiment de toute une génération. Ensemble, ils évoluent dans un univers hallucinatoire : les particularités de la chorégraphie et les énergies choisies fusionnent avec la lumière, donnent au mouvement une esthétique surréaliste, proche de l’animation et du dessin animé, bien qu’en chair et en os.

  • Format :

– Danse chorégraphique

– Jauge : 400 ou 120 places selon la salle (L’Espace des 2 Scènes)

– Emplacement du public : Assis

  • Compagnie :

La Cie 1 des Si, emmenée par son chorégraphe Étienne Rochefort, s’est implantée professionnellement à Besançon durant l’année 2007. Elle y développe, depuis, son travail qui se veut être le reflet d’une génération, notre génération…

Contemporain, urbain, rock, hip hop, … beaucoup de qualificatifs ont déjà été donnés à la Cie 1 des Si depuis sa création. Non pas qu’il soit difficile de classer cette compagnie, mais plutôt qu’elle tente de fonder son propre style, son propre travail, personnel et original. Fruit de parcours éclectiques et d’influences diverses, la Cie 1 des Si ne veut pas mélanger mais plutôt trouver son identité propre ! Ce qui est sûr c’est que la Cie 1 des Si souhaite parler à tout le monde, elle se veut populaire, au sens noble du terme. Parler de notre génération reste peut-être pour l’instant la thématique centrale dans le travail de la Cie.

  • Distribution :

Étienne Rochefort et Jérôme Douablin : Chorégraphie / Mise en scène / Danseurs

Mehdi Guellatti et Odile Ribière : Lumières

Odile Ribière : Direction technique

Mathilde Marie : Costumes

Mathieu Samin : Son

  • Biographie :

Bisontin de naissance, Étienne Rochefort traverse différentes disciplines physiques et artistiques avant de se concentrer sur la danse et la chorégraphie. Adolescent, il pratique intensément le skateboard ainsi que les arts du cirque qui laisseront leurs empreintes. En parallèle il suit une formation graphique et s’intéresse beaucoup au dessin, qui reste aujourd’hui un des outils dans ses procédés de composition. Issu d’une génération télé, Étienne se passionne pour les dessins animés, les mangas et pour le cinéma de manière générale. Cet art d’orienter le regard à travers un objectif, de créer un univers, une ambiance se ressent dans son travail de mise en scène aujourd’hui. À la fin de l’adolescence, il s’immerge dans la culture hip hop. Adepte des platines et de la musique que l’on peut créer (scratch, turntablism), il intègre plus tard un groupe de musique (milk in plastic) et sort un album.

Il commence donc la danse dans cet univers de la culture urbaine et bien que s’intéressant au sol et donc au break, il persévère davantage dans les énergies et les états de corps que l’on peut retrouver dans les danses telles que le popping, le « smurf », les effets visuels comme les ralentis, les blocages, les micromouvements… Fort de cette influence, il s’intéresse plus particulièrement à la création et décide de rencontrer de multiples chorégraphes au cours de stages et de formations, notamment Nathalie Pernette et sa compagnie avec qui il tisse des liens. Il suit également une formation (licence professionnelle artistique) dans le but de monter ses propres projets.

Chorégraphe au sein de la compagnie 1 des Si, il initie les projets « On zappe », « Energy drink » et « Marcel ». Suite à sa rencontre avec Jérôme Douablin, avec qui il collabore au sein de la compagnie, il s’attelle au projet « 2#DAMON » et tente de définir une esthétique, issue de la synthèse de toutes ces influences. Pour lui, la fusion entre la danse et la lumière forme un monde très plastique, proche de la bande dessinée.

En 2019, il sera officiellement artiste associé au Centre Chorégraphique de Strasbourg (67)

 

Jérôme Douablin, né dans les années 80, puisse ses influences dans le Manga, la BD, le hard-rock ou encore les arts martiaux. La création est son principal moteur, avec l’envie d’explorer de nouvelles formes artistiques sans arrêts, au point de parfois mettre de côté des œuvres inachevées.

Dans les années 2000, il expose un carnet de voyage avec Sylvain Meignier, artiste graphique, avec et pour qui il écrit des textes ou des poèmes. A la même époque, il fonde un groupe de chansons françaises avec des amis pour lequel il sera auteur, compositeur et interprète (Recto-Verso puis Isturiale).

C’est à ce moment-là qu’il rencontre Étienne Rochefort, avec qui il fonde la Cie 1 des Si et crée le spectacle « On zappe ». Il choisit donc de se spécialisés dans la danse contemporaine pour ainsi aujourd’hui s’impliquer intensément dans la Cie (danseur pour « Energy Drink », metteur en scène pour « Marcel », et collaborateur artistique pour « 2#DAMON »). Parallèlement il effectue des recherches personnelles et universitaires en histoire et pédagogie de la danse (formateur à l’IUFM pendant 5 ans, reprise d’un master lettres et arts, théâtres et culture du monde).

  • Étapes, processus de création :

– Résidence au studio danse de la Friche artistique en octobre 2012 à Besançon (25)

– Résidence au Théâtre de Morteau de décembre 2012 au 1er trimestre 2013 à Morteau (25)

– Résidence à L’Espace des 2 Scènes puis représentation le 07 juin 2013 dans le cadre de la semaine des Émergences à Besançon (25)

  • Accompagnement dispositif Emergences :

– Soutien financier à la création et à la diffusion

– Mise en réseau

– Soutien à la communication

  • Partenaires :

Accueil en résidence, partenaires et soutiens :

– L’Espace des 2 Scènes – Scène Nationale de Besançon (25)

Partenaires institutionnels :

– DRAC Bourgogne-Franche-Comté

– Conseil Régional de Franche-Comté

– Conseil Général du Doubs

– Ville de Besançon – Dispositif Emergences

– Les 2 Scènes – Scène Nationale de Besançon (25)

– Espace Christian Genevard – Théâtre Municipal à Morteau (25)